paroles de chansons  Jeudi 3 Juillet
 Événements/Histoire du 3 Juillet
Liste des chanteurs

Louis Capart
sa vie, son oeuvre

Une chanson au hasard


 
Le voyageur La femme tricotait dans un coin de la pièce
Où la lumière était
Plus vive
Et ne gênait en rien, à l'autre bout
Le chien qui sommeillait
Le museau sur le froid carreau de la cuisine
Entre un morceau de lard
Un verre de vin blanc
Le maître de maison - si l'on peut dire ainsi -
Parlait de son domaine
Ou bien de ses enfants
Dont Anne, la plus jeune, avait gagné Paris
Il pleuvait à torrents, dehors il faisait nuit
Un pauvre voyageur qui venait de Paris
Avait cru bon frapper aux vitres de la ferme
Trouvant là le manger, le feu et la lanterne

Comme il faisait plus froid dans la fin de ce soir
On remit quelques bois à l'âtre qui mourait
Et comme il faisait soif, Jean-Marie Duvaloir
Sortit de son cellier le rouge qui chambrait

Quand on entendit plus que le feu crépitant
L'horloge qui tintait et le chat ronronnant
Le voyageur trop las pour suivre son chemin
A trouvé le sommeil... et oublié son train

Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé ou éducatif
envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact    ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  ·  1600 poèmes · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)

Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr