paroles de chansons  Jeudi 3 Juillet
 Événements/Histoire du 3 Juillet
Liste des chanteurs

Louis Capart
sa vie, son oeuvre

Une chanson au hasard


 
La dissonance

Nous avons chacun d'entre nous
Bien caché tout au fond de nous
Ce qu'on appelle communément la différence
Nous pensions que ce petit rien
Ce détail presqu'anodin
Ne serait jamais entre nous la dissonance
Le bonheur qui nous tend les mains
Mais souvent s'attarde en chemin
A fait grandir sans prévenir notre méfiance
Le plaisir à l'autre volé
Cet amout qui s'est abîmé
Le temps perdu conduisent à l'indifférence

Que reste-t-il de nos beaux jours
Quand il faut faire demi-tour
Qu'il faut partager demain
Ce que nous avions en commun
Effacer de notre mémoire
Les moments forts de notre histoire
Oublier les mots trop parfaits
Qui soudain ne sonnent plus vrai

Nos projets se sont envolés
Dans des valises séparées
Celles-là même qui portaient nos espérances
Cette route prise en commun
Se divise en petits chemins
Il faut choisir celui de la dernière chance
On revit les petits matins
De bonheur on pense à demain
Le vide est là qui fait son lit qui nous appelle
Il nous donne l'éternité
D'un malheur qu'il nous faut cacher
Au monde entier qui tient debout quand tout chancelle

Que reste-t-il de nos beaux jours
Quand il faut faire demi-tour
Qu'il faut partager demain
Ce que nous avions en commun
Effacer de notre mémoire
Les moments forts de notre histoire
Oublier les mots trop parfaits
Qui soudain ne sonnent plus vrai

Nous perdions la notion du temps
Que devient l'autre en cet instant
Est-il heureux d'un amour né de nos souffrances
Le silence de la maison
Reste notre seul compagnon
Mais n'a jamais une parole d'espérance
Le bonheur c'était pour demain
Mais hier on était si bien
On rêve encore d'une existence sans histoire
Notre vie ne tient qu'à ce fil
Sur lequel on est immobile
Funambule en déséquilibre provisoire

Que reste-t-il de nos beaux jours
Quand il faut faire demi-tour
Qu'il faut partager demain
Ce que nous avions en commun
Effacer de notre mémoire
Les moments forts de notre histoire
Oublier les mots trop parfaits
Qui soudain ne sonnent plus vrai

L'être qu'on ignorait hier
Devient le plus beau de la terre
On ne lui trouve par ce monde ressemblance
On se perd dans les souvenirs
On ne conserve qu'un sourire
L'amour est là qui n'aura jamais eu de chance
On s'endort dans un lit défait
On abandonne ses regrets
A la nuit noire qui rit de nos défaillances
Où est l'autre dans cet instant
Où est l'ami(e) que j'aimais tant
Je voudrais bien revivre notre dépendance

Que reste-t-il de nos beaux jours
Quand il faut faire demi-tour
Qu'il faut partager demain
Ce que nous avions en commun
Effacer de notre mémoire
Les moments forts de notre histoire
Oublier les mots trop parfaits
Qui soudain ne sonnent plus vrai

Nous avons chacun d'entre nous
Bien caché tout au fond de nous
Ce qu'on appelle communément
La différence


Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé ou éducatif
envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact    ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  ·  1600 poèmes · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)

Cette page a mis 0.05 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr