paroles de chansons  Mercredi 9 Juillet
 Événements/Histoire du 9 Juillet
Liste des chanteurs

Les Innocents
sa vie, son oeuvre

Une chanson au hasard


 
Confessions d'un vieux serpent

sur cette route de fer
je vais, chargé d'affaires
d'argent, de sentiments
de crapules et d'amants
mais, sur mon chemin, que faire ?
peut-on se satisfaire
de poursuivre toutes les nuits
deux bouts d'acier qui s'enfuient
de traverser, sans bruit
des villages l'ennui
fier, fier comme un solitaire
offert à une belle étrangère
fier, sous la lune claire

depuis ma toute tendre enfance
je viole le silence
sur un axe immuable
coureur infatigable
et la nuit je m'enfile
toutes ces jolies villes
à l'abri des regards
je me glisse dans des gares
maîtresses de passage
parfois même davantage
grisées par mon allure
encore verte malgré mon âge mûr
alors, croyez-moi si je jure

    train de nuit, je serai
    jusqu'au dernier arrêt
    j'en fais serment
    transport d'amours déçues
    et d'autres idées reçues
    au gré du vent
    sous la voûte j'irai
    convoyer mes secrets
    de vieux serpent
    tel un Nosferatu
    toujours interrompu 
    par le levant

quelques fois cependant
la fatigue me prend
et il me vient en tête
l'idée d'une vie plus nette
travailler au grand jour
à peine un aller-retour
la chaleur d'un foyer
où tranquillement rouiller
mais, mais le jour baisse et j'oublie
bien vite cette hérésie
pour laquelle on ferait bien
de me botter l'arrière train
et croyez-moi, j'y tiens

    train de nuit, je serai
    jusqu'au dernier arrêt
    j'en fais serment
    transport d'amours déçues
    et d'autres idées reçues
    au gré du vent
    sous la voûte j'irai
    convoyer mes secrets
    de vieux serpent
    tel un Nosferatu
    toujours interrompu 
    par le levant

ce soir, en partant, j'ai compris
ce à quoi j'étais promis
là, sur une voie de garage
prêt, un engin de jeune âge
une larme aux essieux
j'ai roulé vers les cieux
et croyez bien que jamais
moi, je ne reviendrai

    train de nuit, je serai
    jusqu'au dernier arrêt
    et bien au-delà
    transport d'amours déçues
    et d'autres idées reçues
    telle est ma voie
    sous la voûte j'irai
    convoyer mes secrets
    comme autrefois
    tel un Nosferatu
    par la nuit retenu
    ai-je le choix ?

    et je mènerai grand train...


Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé ou éducatif
envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact    ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  ·  1600 poèmes · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)

Cette page a mis 0.02 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr