poèmes
 Vendredi 27 Juin
 Événements/Histoire du 27 Juin
    

Joachim du Bellay
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
XIV
Comme on passe en aesté le torrent sans danger,
Qui souloit en hyver estre roy de la plaine,
Et ravir par les champs d'une fuite hautaine
L'espoir du laboureur, et l'espoir du berger:

Comme on void les coüards animaux oultrager
Le courageux lyon gisant dessus l'arene,
Ensanglanter leurs dents, et d'une audace vaine
Provoquer l'ennemy qui ne se peult vanger:

Et comme devant Troye on vid des Grecz encor
Braver les moins vaillans autour du corps d'Hector:
Ainsi ceulx qui jadis souloient, à teste basse,

Du triomphe Romain la gloire accompagner,
Sur ces pouldreux tombeaux exercent leur audace,
Et osent les vaincuz les vainqueurs desdaigner.

Les Antiquités de Rome

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr