poèmes
 Mardi 8 Juillet
 Événements/Histoire du 8 Juillet
    

Joachim du Bellay
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
III
Puis m'apparut une Poincte aguisee
D'un diamant de dix piedz en carré,
A sa hauteur justement mesuré,
Tant qu'un archer pourroit prendre visee.

Sur ceste Poincte une urne fut posee
De ce metal sur tous plus honnoré:
Et reposoit en ce vase doré
D'un grand Caesar la cendre composee.

Aux quatre coings estoient couchez encor
Pour pedestal quatre grands lyons d'or,
Digne tumbeau d'une si digne cendre.

Las rien ne dure au monde que torment!
Je vy du ciel la tempeste descendre,
Et fouldroyer ce brave monument.

Le Songe

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr