poèmes
 Mardi 8 Juillet
 Événements/Histoire du 8 Juillet
    

Joachim du Bellay
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
X
Sur la rive d'un fleuve une Nymphe esploree
Croisant les bras au ciel avec mille sanglotz
Accordoit ceste plainte au murmure des flotz,
Oultrageant son beau teinct, et sa tresse doree:

Las où est maintenant ceste face honoree,
Où est ceste grandeur, et cet antique los,
Où tout l'heur et l'honneur du monde fut enclos,
Quand des hommes j'estois, et des Dieux adoree?

N'estoit-ce pas assez que le discord mutin
M'eut fait de tout le monde un publique butin,
Si cet Hydre nouveau digne de cent Hercules,

Foisonnant en sept chefz de vices monstrueux
Ne m'engendroit encor à ces bords tortueux
Tant de cruelz Nerons, et tant de Caligules?

Le Songe

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr