poèmes
 Mardi 8 Juillet
 Événements/Histoire du 8 Juillet
    

Joachim du Bellay
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
XIV
Ayant tant de malheurs gemy profondement,
Je vis une Cité quasi semblable à celle
Que vit le messager de la bonne nouvelle,
Mais basty sur le sable estoit son fondement.

Il sembloit que son chef touchast au firmament,
Et sa forme n'estoit moins superbe que belle:
Digne, s'il en fut onc, digne d'estre immortelle,
Si rien dessous le ciel se fondoit fermement.

J'estois esmerveillé de voir si bel ouvrage,
Quand du costé du Nort vint le cruel orage,
Qui souflant la fureur de son coeur despité

Sur tout ce qui s'oppose encontre sa venüe,
Renversa sur le champ, d'une pouldreuse nüe,
Les foibles fondemens de la grande Cité.

Le Songe

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr