poèmes
 Mardi 8 Juillet
 Événements/Histoire du 8 Juillet
    

Joachim du Bellay
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
VIII
Par armes et vaisseaux Rome donta le monde,
Et pouvoit on juger qu'une seule cité,
Avoit de sa grandeur le terme limité
Par la mesme rondeur de la terre, et de l'onde.

Et tant fut la vertu de ce peuple feconde
En vertueux nepveux, que sa postérité
Surmontant ses ayeux en brave auctorité.
Mesura le hault ciel à la terre profonde:

Afin qu'ayant rangé tout pouvoir sous sa main,
Rien ne peust estre borne à l'empire Romain:
Et que si bien le temps destruit les Republiques,

Le temps ne mist si bas la Romaine hauteur,
Que le chef deterré aux fondemens antiques
Qui prindrent nom de luy, fust découvert menteur.

Les Antiquités de Rome

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr