poèmes
 Mardi 1er Juillet
 Événements/Histoire du 1er Juillet
    

Aloysius Bertrand
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
VI- L'Office du soir

Quand, vers Pâques ou Noël, l'église, aux nuits tombantes
S'emplit de pas confus et de cires flambantes.
VICTOR HUGO. - Les chants du Crépuscule.

Dixit Dominus Domino meo: sede a dextris meis.
Office des vêpres.


Trente moines, épluchant feuillet par feuillet des psautiers
aussi crasseux que leurs barbes, louaient Dieu et chantaient pouilles
au diable.

                    *
                   * *

- « Madame, vos épaules sont une touffe de lys et de roses. »
Et comme le cavalier se penchait, il éborgna son valet du bout de son
épée.

- « Moqueur, minauda-t-elle, vous jouez-vous à me distraire? -
Est-ce l'Imitation de Jésus que vous lisez, Madame? - Non, c'est le
Brelan d'Amour et de Galanterie. »

Mais l'office était psalmodié. Elle ferma son livre et se leva
de la chaise. - « Allons-nous-en, dit-elle; assez prié pour
aujourd'hui! »

                    *
                   * *

Et moi, pèlerin agenouillé à l'écart sous les orgues, il me
semblait ouïr les anges descendre du ciel mélodieusement.

Je recueillais de loin quelques parfums de l'encensoir, et Dieu
permettait que je glanasse l'épi du pauvre derrière sa riche moisson.


Gaspard de la nuit

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr