poèmes
 Lundi 7 Juillet
 Événements/Histoire du 7 Juillet
    

Aloysius Bertrand
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
VII- La Sérénade

La nuit, tous les chats sont gris.
Proverbe populaire.


Un luth, une guitaronne et un hautbois. Symphonie discordante
et ridicule. Madame Laure à son balcon, derrière une jalousie. Point de
lanternes dans la rue, point de lumières aux fenêtres. La lune
encornée.

                    *
                   * *

- « Est-ce vous, d'Espignac? Hélas! non. - C'est donc toi, mon
petit Fleur d'Amande? - Ni l'un ni l'autre. - Comment! encore vous,
Monsieur de la Tournelle? Bonsoir! cherchez minuit à quatorze heures! »

LES MUSICIENS DANS LEUR CAPE. - « Monsieur le conseiller en
sera pour un rhume. Mais le galant n'a donc pas frayeur du mari? - Eh!
le mari est aux Iles. »

Cependant que chuchotait-on ensemble? « Cent louis par mois. -
Charmant! - Un carrosse avec deux heiduques. Superbe! - Un hôtel dans
le quartier des princes! - Magnifique! - Et mon coeur fourré d'amour! -
Oh! la jolie pantoufle à mon pied! »

LES MUSICIENS TOUJOURS DANS LEUR CAPE. - « J'entends rire
Madame Laure. - La cruelle s'humanise. - Oui-dà! l'art d'Orphoeus
attendrissait les tigres dans les temps fabuleux! »

MADAME LAURE. - « Approchez, mon mignon, que je vous glisse ma
clef au noeud d'un ruban! » Et la perruque de Monsieur le conseiller se
mouilla d'une rosée que ne distillaient pas les étoiles. « Ohé!
Gueudespin, cria la maligne femelle en fermant le balcon, empoignez-moi
un fouet, et courez vite essuyer Monsieur! »

Gaspard de la nuit

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.02 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr