poèmes
 Vendredi 27 Juin
 Événements/Histoire du 27 Juin
    

José Maria de Heredia
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
Le Cocher
Étranger, celui qui, debout au timon d'or,

Maîtrise d'une main par leur quadruple rêne

Ses chevaux noirs et tient de l'autre un fouet de frêne,

Guide un quadrige mieux que le héros Castor.



Issu d'un père illustre et plus illustre encor...

Mais vers la borne rouge où la course l'entraîne,

Il part, semant déjà ses rivaux sur l'arène,

Le Libyen hardi cher à l'Autocrator.



Dans le cirque ébloui, vers le but et la palme,

Sept fois, triomphateur vertigineux et calme,

Il a tourné. Salut, fils de Calchas le Bleu !



Et tu vas voir, si l'oeil d'un mortel peut suffire

A cette apothéose où fuit un char de feu,

La Victoire voler pour rejoindre Porphyre.



envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr