poèmes
 Vendredi 4 Juillet
 Événements/Histoire du 4 Juillet
    

José Maria de Heredia
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
Au même
Qu'ils aient vaincu l'Inca, l'Aztèque, les Hiaquis,

Les Andes, la forêt, les pampas ou le fleuve,

Les autres n'ont laissé pour vestige et pour preuve

Qu'un nom, un titre vain de comte ou de marquis.



Toi, tu fondas, orgueil du sang dont je naquis,

Dans la mer caraïbe une Carthage neuve,

Et du Magdalena jusqu'au Darien qu'abreuve

L'Atrato, le sol rouge à la croix fut conquis.



Assise sur ton île où l'Océan déferle,

Malgré les siècles, l'homme et la foudre et les vents,

Ta cité dresse au ciel ses forts et ses couvents ;



Aussi tes derniers fils, sans trèfle, ache ni perle,

Timbrent-ils leur écu d'un palmier ombrageant

De son panache d'or une Ville d'argent.



envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr