poèmes
 Vendredi 11 Juillet
 Événements/Histoire du 11 Juillet
    

Émile Nelligan
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
Sculpteur sur marbre

Au fond de l'atelier, titanique sculpture,
Se dresse une statue au piédestal marbré,
Et l'aube rose imprime un reflet empourpré
À travers le vitrail sur sa noble stature ;

Oh ! qu'il fallut de nuits, l'esprit à la torture,
De labeur pour atteindre un semblable degré !
En un grand tourbillon, le visage effaré,
Se voir l'allégorie emportant sa capture ;

Votre coeur est saisi du souffle génial,
Qui frissonne le long de ce corps colossal,
Le Faucheur éternel toujours stable à son oeuvre :

Un Bacchus gît par terre, et chaque visiteur
Peut voir, les bras en croix, le sublime sculpteur
Mort aux pieds de la Mort, son dernier grand chef-d'oeuvre.

                
envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.04 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr