poèmes
 Samedi 5 Juillet
 Événements/Histoire du 5 Juillet
    

Émile Nelligan
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
Aubade rouge

L'aube éclabousse les monts de sang
Tout drapés de fine brume,
Et l'on entend meugler frémissant
Un boeuf au naseau qui fume.

Voici l'heure de la boucherie.
Le tenant par son licol
Les gars pour la prochaine tuerie
Ont mis le mouchoir au col.

La hache s'abat avec tel han,
Qu'ils pausent contre habitude
Procumbit bos. Tel l'éléphant
Croule en une solitude.

Le sang gicle. Il laboure des cornes
Le sol teint d'un rouge hideux
Et Phébus chante aux beuglements mornes
Du boeuf qu'on rupture à deux.

           
envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr