poèmes
 Mardi 8 Juillet
 Événements/Histoire du 8 Juillet
    

Edgar Poe
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
A ...

Les charmilles où, en rêve, je vois
Les plus folâtres des oiseaux chanteurs,
Sont des lèvres, et toute ta mélodie
De mots engendrés par tes lèvres, 
Tes yeux, déposés au sanctuaire des cieux du coeur,
Tombent alors, désolés,
Ô Dieu! sur mon esprit sépulcral,
Comme l'éclat des étoiles sur un drap mortuaire, 
Ton coeur, ton coeur!, Je m'éveille et soupire
Et m'endors pour rêver jusqu'au jour
De la vérité que l'or ne saurait acheter, 
Et des babioles qu'il peut se procurer.

                        
envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr