poèmes
 Dimanche 29 Juin
 Événements/Histoire du 29 Juin
    

Jacques Prévert
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
C’était l’été
L'été était arrivé.
Alors Adam sourit à Ève et
lui arracha sa peau de bête.
La dépouillant, l'écorchant,
il la découvrit nue et fut agréablement surpris,
comme s'il ne l'avait jamais vue ainsi.
Et Ève lui dit :
" Je suis belle comme je suis,
je le sens, le ressens, je le sais
et pourtant je ne l'ai pas appris. "
Et Adam comprit
qu'elle n'avait pas la mort dans l'âme
mais la vie dans le corps et le corps dans la vie.
Et ils furent éblouis par le plaisir
et le sang fut lavé par l'amour.
La Beauté n'était pas imaginaire,
c'est pourquoi de nos jours
elle se promène encore sur la terre.
Premier test des amants
***
... Et c'est un autre été,
et Vénus se promène dans une allée du bois.
Elle tient un sphinx en laisse.
Il a collier Hermès.
Une main au volant,
un plaies-et-bosse file le train à Vénus,
au ralenti.
"Tu l'entends, dit Venus à son chien,
il parle de l'amour comme s'il avait gardé les cochons avec lui...
Encore un qui sort de Science Peau,
sans avoir jamais rien compris.
" Allez ! Du vent !
" On serait dans de beaux draps,
l'amour, ce con et moi.
" Du vent !"
Cramoisi, le dragueur de haut charme obéit et disparaît,
assis, enfoui dans son cuir de Russie.
Venus écoute un instant
les rock-hennissements des quatre-vingts naseaux de la Maserati
et puis, ivre de vivre, en riant aux éclats, presse le pas
Et le sphinx la suit.
Ce soir, il couchera peut-être sur son petit tapis.
Mais si l'amour, sans frapper,
entre chez Venus comme chez lui,
il regagnera sa niche,
il ira se planquer sous le lit.

Premier test des amants
Fatras (1966)

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.02 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr