poèmes
 Vendredi 4 Juillet
 Événements/Histoire du 4 Juillet
    

Jacques Prévert
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
Le Ministre de la guerre
Je poursuis.
Un hôpital détruit : dix, cent
et je suis modeste
peuvent être reconstruits
Et, le projet adopté à l'unanimité,
la nuit est tombée,
l'hôpital a sauté avec aux alentours quelques bribes du quartier.
Le jour se lève sur la ville
où le rire s'amenuise, se dissipe et disparaît.
Tout redevient sérieux.
La vie, comme la Bourse, reprend son cours
et la mobilisation générale se poursuit de façon normale.

Anabiose

La guerre déclarée
j'ai pris mon courage
à deux mains
et je l'ai étranglé.

Fatras (1966)

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.05 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr