poèmes
 Mardi 1er Juillet
 Événements/Histoire du 1er Juillet
    

Mathurin Régnier
sa vie, son oeuvre

Un poème au hasard


 
Sur la Nativité de Notre-Seigneur

Pour le salut de l'univers
Aujourd'hui les cieux sont ouverts,
Et par une conduite immense
La grâce descend dessus nous.
Dieu change en pitié son courroux,
Et sa justice en clémence.

Le vray fils de Dieu tout-puissant
Au fils de l'homme s'unissant
En une charité profonde,
Encor qu'il ne soit qu'un enfant,
Victorieux et triomphant,
De fers affranchit tout le monde.

Dessous sa divine vertu
Le péché languit abattu,
Et de ses mains à vaincre expertes
Etouffant le serpent trompeur,
Il nous assure en notre peur
Et nous donne gain de nos pertes.

Les oracles sont accomplis,
Et ce que par tant de replis
D'âge promirent les prophètes
Aujourd'hui se finit en lui,
Qui vient consoler notre ennui
En ses promesses si parfaites.

Grand roi, qui daignas en naissant
Sauver le monde périssant,
Comme père, et non comme juge,
De grâces comblant notre roi,
Fais qu'il soit des méchants l'effroi,
Et des bons l'assuré refuge.

Qu'ainsi qu'en été le soleil,
Il dissipe, aux rais de son œil,
Toute vapeur et tout nuage ;
Et qu'au feu de ses actions
Se dissipant les factions,
Il n'ait rien qui lui fasse ombrage.

envoyez vos commentaires pas encore de commentaire
version à imprimer dans une nouvelle fenêtre





   ·   contact   ·  livre d'or · les arbres · European trees · voyages  · 1500chansons · Fables de Jean de La Fontaine · Les passions (récits)
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Conception© 2006 - www.lespassions.fr