Les temples d'Angkor

 Jeudi 17 Août
 Événements/Histoire
   
 

Liste des temples
Circuit complet

Angkor Vatimages
Baksei Chamkrongimages
Porte Sudimages
Bayonimages
Baphuonimages
Terrasse des éléphantsimages
Terrasse du roi lépreuximages
Prasat Suorpratimages
Thommanonimages
Takeoimages
Ta Phromimages
Bantey Kdeiimages
Prasat Kravanimages
Prasat Bat Chumimages
Pre Rupimages
Mébonimages
Banteay Samréimages
Ta Somimages
Neak Peanimages
Preah Khanimages
  
Siem Reapimages

Porte Sud d'Angkor Thom

Porte Sud d'Angkor Thom

approx. entre 1170 et 1230
Commanditaire : Jayavarman VII (Mahâ Paramasangata Pada)

La ville d'Angkor Tom a été reconstruite sous Jayavarman VII, décalée vers le nord-ouest par rapport à la ville initiale de Yaçodharapura. Elle mesure 3 km de côté. Les murs de protection sont construits en latérite, sur une levée de terre et précédés par une douve. Cette conception de protection est la même qu'en Europe. La muraille symbolise la chaîne de montagne qui entoure le monde et le fossé évoque l'océan cosmique.

La ville, centrée sur le Bayon, est divisée en quatre secteurs par des chaussées axiales.
Une cinquième voie, axée sur le Palais Royal, se dirigeait vers l'est.

Ces avenues étaient accessibles de l'extérieur de la cité par cinq portes monumentales et une chaussée en remblai qui traversait les douves. "Des deux côtés, dira Tcheou Ta Kouan, il y a cinquante-quatre génies de pierres semblables à des généraux de pierre, gigantesques et terribles. Les parapets sont en pierre taillés en forme de serpents, à neuf têtes. Les cinquante-quatre génies retiennent de la main le serpent et ont l'air de l'empêcher de fuir".

Cette double rampe en forme de En y ajoutant les deux rangées de géantsà gauche,) à droite, les constructeurs ont

En se dirigeant vers la ville, on a à gauche des géants au visage doux, les devas (dieux) coiffés de la tiare, et à droite des asuras (démons) aux yeux exorbités. Ils tirent, chaque groupe dans une direction, le serpent nâga, telle une corde. Le mythe du Barattage de la Mer de Lait est effectué ici avec le fossé pour océan et l'enceinte (plus spécialement la porte) pour montagne. C’est une opération magique destinée à extraire la liqueur d'immortalité, l'amrita, et à assurer au pays l'ambroisie de la victoire et de la prospérité.

Les cinq portes, toutes semblables, étaient en médiocre état de conservation. Celles du nord et du sud seront restaurées de 1944 à 1946. D'une hauteur totale de plus de 23 mètres et construite en grès, chacune forme un groupe de trois tours alignées. La principale, à deux visages opposés, était flanquée de deux autres plus petites à un seul visage. L'ensemble répondait à la même abstraction que les tours à quatre visages du Bayon : la puissance royale s'étendant sur les quatre points cardinaux. La base est ornée de superbes motifs d'éléphants à trois têtes (la monture d'Indra) dont les trompes descendent verticalement pour cueillir des touffes de lotus.



· voyages · poèmes
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Dernière mise à jour : 11/02/2007
Copyright © 2000-2005 www.lesarbres.fr