Visites-Voyages

 Événements/Histoire

 

  La liste par dates

  Ponts par longueur

  Plan des ponts

Liste des Ponts,
d'amont en aval

  Pont de Tolbiac
  Pont National
  Pont de Bercy
  Pont d'Austerlitz
  Pont Sully
  Pont de la Tournelle
  Pont Marie
  Pont de l'Archevêché
  Pont Saint-Louis
  Pont Louis-Philippe
  Pont au Double
  Pont d'Arcole
  Petit Pont
  Pont Notre Dame
  Pont Saint Michel
  Pont au Change
  Pont-Neuf
  Pont des arts
  Pont du Carrousel
  Pont Royal
  Pont de la Concorde
  Pont Alexandre III
  Pont des Invalides
  Pont de l'Alma
  Passerelle Debilly
  Pont d'Iéna
  Pont de Bir-Hakeim
  Pont de Grenelle
  Pont Mirabeau

  liste des images


version à imprimer

Pont Notre-Dame



Le pont Notre-Dame se situe à l'emplacement d'un des plus anciens franchissements historiques de la Seine. En effet, dès l'Antiquité, un ouvrage appelé Grand-Pont est établi à l'emplacement du pont actuel, sur le Grand Bras, dans le prolongement de l'actuelle rue Saint-Martin.
Lors des invasions normandes du IXe siècle, cet ouvrage disparaît pour être remplacé par le pont dit des Planches de Milbray à cause des planches qui recouvrent le sol marécageux de ses abords. Il est emporté par les inondations de 1406 et, le 31 mai 1413, Charles VI lance la construction du pont appelé Notre-Dame, ouvrage en bois de 106 m de long sur 27 m de large surmonté de soixante maisons. Ce pont est alors célèbre pour ses armureries et ses librairies. Mais le 28 octobre 1499, malgré l'alerte donnée par un charpentier, il s'effondre brutalement.
En 1507-1512, le frère dominicain Joconde fait construire un magnifique pont en maçonnerie à six arches, de 124 m de long sur 23 m de large, avec 68 maisons. A la fin du XVIe et au XVIIe siècles, ce pont est l'un des endroits les plus fréquentés de la capitale, à telle enseigne qu'il est remis à neuf et décoré en 1660 pour honorer l'entrée à Paris de Marie-Thérèse d'Autriche, épouse de Louis XIV. Il dura ainsi encore plus d'un siècle, même si, en 1786, les maisons qui le surmontent, devenues branlantes et insalubres sont démolies.
En 1853, suite à la décision d'abaisser le niveau de la rue Saint Martin dans le cadre des travaux entrepris par le baron Haussmann, un nouveau pont en maçonnerie, comportant cinq arches de 17 m à 19 m d'ouverture, est construit sur les fondations du pont antérieur. Peu après, en 1858, la pompe hydraulique destinée à alimenter plusieurs fontaines parisiennes à partir de l'eau de la Seine, qui le flanquait, est elle aussi démolie. Mais ce nouveau pont ne convient pas aux mariniers puisque pas moins de trente-cinq accidents sont relevés à son endroit entre 1891 et 1910, ce qui lui vaut le surnom de "pont du Diable".
Finalement, pour améliorer l'écoulement du fleuve par temps de crue et donner satisfaction aux mariniers, les trois arches médianes sont remplacées par une arche métallique unique. L'ouvrage ainsi transformé est inauguré en 1919 par Raymond Poincaré, président de la République.

Constructeurs et Dates de construction :
Gariel (maçonneries de 1853), Dayde (Arche métallique de 1912)

Dimensions :
Longueur totale: 105 m
Largeur utile: 20 m dont une chaussée de 12 m; deux trottoirs de 4 m

Description technique :
Arche métallique de 60 m, encadrée par deux arches de rive en maçonnerie conservées du pont antérieur construit en 1853
Piles: fondées dur pieux en bois


Localisation :
Quai de Gesvres
Quai de la Corse
Ier arrondissement

Source : Mairie de Paris

· Liens · les arbres · European trees · 1600 poèmes · Les passions (récits) · contact ·
Cette page a mis 0.01 s. à s'exécuter - Copyright © 2000-2005