Visites-Voyages

 Événements/Histoire

 

  La liste par dates

  Ponts par longueur

  Plan des ponts

Liste des Ponts,
d'amont en aval

  Pont de Tolbiac
  Pont National
  Pont de Bercy
  Pont d'Austerlitz
  Pont Sully
  Pont de la Tournelle
  Pont Marie
  Pont de l'Archevêché
  Pont Saint-Louis
  Pont Louis-Philippe
  Pont au Double
  Pont d'Arcole
  Petit Pont
  Pont Notre Dame
  Pont Saint Michel
  Pont au Change
  Pont-Neuf
  Pont des arts
  Pont du Carrousel
  Pont Royal
  Pont de la Concorde
  Pont Alexandre III
  Pont des Invalides
  Pont de l'Alma
  Passerelle Debilly
  Pont d'Iéna
  Pont de Bir-Hakeim
  Pont de Grenelle
  Pont Mirabeau

  liste des images


version à imprimer

Pont-Neuf


Paradoxalement, le Pont Neuf est le plus vieux pont de Paris. Avant sa construction, il n'existait que 2 axes traversant la Seine, le plus souvent très encombrés. Sa construction a été envisagée au temps du roi Henri II, en 1556 mais se heurta à l'opposition du prévôt des marchands et à celle des boutiquiers installés sur les autres ponts qui craignaient de perdre des clients. Le Pont Neuf ne fut commencé que 22 ans plus tard, en 1578, sous Henri III qui posa solennellement la première pierre, en présence de la reine mère Catherine de Médicis. Les travaux sont dirigés par Baptiste Androuet Du Cerceau, interrompus pendant les troubles de la Ligue, et repris par Henri IV qui inaugure le pont le 20 juin 1603.

Il est formé de deux segments, l'un de cinq arches et piles biaises, l'autre de sept arches de même modénature ; les segments sont reliés entre eux par un terre-plein artificiel issu de la réunion de deux îlots : l'île aux Juifs et l'île du Patriarche ou de la Gourdaine.
Après la mort du roi, en 1614, une statue équestre d'Henri IV est érigée (avec bien des difficultés) sur le terre-plein. C'était la première fois qu'une statue équestre était réalisée. C'était aussi la première fois qu'une statue s'offrait au public, indépendante de toute construction. Cette statue longtemps nommé "le cheval de bronze", devint donc une attraction.
Comme toutes les statues royales, elle fut fondue pendant la Révolution et remplacée à l'identique en 1818, sous Louis XVIII.

Le Pont-Neuf eut immédiatement un succès considérable non seulement en raison de sa largeur (c'était le pont le plus large pour l'époque) mais parce qu'il était le premier pont dépourvu de maisons, permettant ainsi de voir couler la Seine jusque-là restée invisible aux Parisiens. Le petit commerce y prospéra avec les bouquinistes et autres marchands ambulants. Il devint le siège d'une foire perpétuelle et grouillante. C'était aussi un espace de prestige, lieu d'expositions publiques des peintres de l'Académie Saint-Luc le jour de la Fête-Dieu.

Seule une pompe sur pilotis, établie pour amener l'eau de Seine au Louvre et aux Tuilerie, était accessible depuis le Pont. Ce château d'eau, première machine élévatoire d'eau dans Paris, était orné d'un bas relief représentant la Samaritaine versant l'eau à Jésus, d'où son nom La Samaritaine. Avec un nouveau système d'alimentation en eau, la Samaritaine a disparu en 1813. Le grand magasin que l'on connaît aujourd'hui garde son souvenir.

Le pont a subsisté dans son état d'origine jusqu'en 1848, date à laquelle six voûtes du grand bras furent reconstruites en conservant celle attenant à l'île. En 1885, trois arches s'affaissèrent et furent reconstruites.
D'importants travaux de réfection et d'étanchéité ont été menés de 1990 à 2007.


Dates de construction :
1578 et 1604

Dimensions :
Long de 238 m en tout, large 20 m, il est divisé en deux parties séparées par le terre-plein où est érigée la statue d'Henri IV.

Description technique :
Sept arches sur le grand bras, cinq sur le petit bras, toutes en maçonnerie et à peu près en plein cintre.
L'ouverture des arches est de 15 à 19m sur le grand bras de la Seine, de 10 à 16m sur le petit bras.
Les corniches sont ornées de 384 "mascarons", masques grotesques.

Localisation :
quai de la Mégisserie
quai des Grands Augustins
VIe arrondissement

Source : Mairie de Paris

· Liens · les arbres · European trees · 1600 poèmes · Les passions (récits) · contact ·
Cette page a mis 0 s. à s'exécuter - Copyright © 2000-2005