Visites-Voyages

 Événements/Histoire

 

  La liste par dates

  Ponts par longueur

  Plan des ponts

Liste des Ponts,
d'amont en aval

  Pont de Tolbiac
  Pont National
  Pont de Bercy
  Pont d'Austerlitz
  Pont Sully
  Pont de la Tournelle
  Pont Marie
  Pont de l'Archevêché
  Pont Saint-Louis
  Pont Louis-Philippe
  Pont au Double
  Pont d'Arcole
  Petit Pont
  Pont Notre Dame
  Pont Saint Michel
  Pont au Change
  Pont-Neuf
  Pont des arts
  Pont du Carrousel
  Pont Royal
  Pont de la Concorde
  Pont Alexandre III
  Pont des Invalides
  Pont de l'Alma
  Passerelle Debilly
  Pont d'Iéna
  Pont de Bir-Hakeim
  Pont de Grenelle
  Pont Mirabeau

  liste des images


version à imprimer

Pont Alexandre III




En 1821, Claude Navier, ingénieur des Ponts et Chaussées, est chargé de procéder à des études en vue d'établir un pont à l'emplacement de l'actuel pont Alexandre III. L'idée de Navier est de franchir la Seine sans point d'appui suivant une technique révolutionnaire à l'époque, surpassant les réalisations anglaises et américaines contemporaines. Le 7 juillet 1824, son projet, ouvrage suspendu d'une seule portée, est ainsi entériné par une ordonnance royale.
Hélas, avant même d'être achevé, se produit la rupture d'un élément d'une chaîne de suspension suivie de l'inclinaison des pylônes qui supportent le poids du tablier. La situation est si inquiétante que l'ouvrage doit être démoli, sans même avoir été mis en service.

Le pont Alexandre III est sans doute le plus élégant de Paris par son abondante décoration sculptée, et son arche surbaissée qui enjambe la Seine d'une seule volée, dans la perspective des deux Palais (Grand palais et Petit palais) et des Invalides.
La première pierre a été posée, en 1896, par le tsar Nicolas II, mais l'ouvrage fut inauguré lors de l'Exposition universelle de 1900.

Sa décoration comprend les quatre piliers d'angle, hauts de 17 mètres, porteurs de groupes équestres en bronze doré qui symbolisent Pégase tenu par la Renommée.
Sur la rive droite, La Renommée des Sciences et La Renommée des Arts de E. Frémiet avec à leur base La France contemporaine de G. Michel et La France de Charlemagne de A. Lenoir. Sur la rive gauche, La Renommée du Commerce de P. Granet et La Renommée de l'Industrie de C. Steiner, avec, à leur base, La France renaissante de J. Coutan et La France de Louis XIV de L. Marqueste. Les lions sont de J. Dalou et de Gardet. L'ensemble décoratif rappelant la flore et la faune marines est de A. Poulin.
Les clés de voûte sont ornées de deux compositions en cuivre martelé représentant, en amont, les Nymphes de la Seine portant les armes de Paris, en aval, les Nymphes de la Néva portant les armes de la Russie, par G. Récipon. Sur le parapet du pont, au pied des piliers, figurent quatre groupes de génies des eaux avec poissons et coquillages sculptés en cuivre martelé par L. Morice et A. Massoule, tandis que les quatre candélabres monumentaux entourés d'amours et de monstres marins sont dus au sculpteur H. Gauquic.

Concepteurs :
ingénieurs Résal et d'Alby

Dates de construction :
1896-1900

Dimensions :
Longueur : 174 m.
Largeur : 40 m.

Description technique :
Légèrement biais, il comporte une arche métallique de 107m à trois articulations, quinze fermes en acier moulé et deux viaducs en maçonnerie sur les rives.
Le surbaissement considérable des arcs (1/17) a nécessité des fondations de culées de dimensions très importantes, construites au moyen de caissons à air comprimé dont les côtés parallèles à l'axe du pont ont 33,50 m de longueur.
La base des caissons a été descendue à la cote 18,75 sur la rive droite et à la cote 19,40 sur la rive gauche.

Localisation :
quai d'Orsay
cours la Reine
VIIIe arrondissement


Source : Mairie de Paris

· Liens · les arbres · European trees · 1600 poèmes · Les passions (récits) · contact ·
Cette page a mis 0.02 s. à s'exécuter - Copyright © 2000-2005