Visites-Voyages

 Événements/Histoire

 

  La liste par dates

  Ponts par longueur

  Plan des ponts

Liste des Ponts,
d'amont en aval

  Pont de Tolbiac
  Pont National
  Pont de Bercy
  Pont d'Austerlitz
  Pont Sully
  Pont de la Tournelle
  Pont Marie
  Pont de l'Archevêché
  Pont Saint-Louis
  Pont Louis-Philippe
  Pont au Double
  Pont d'Arcole
  Petit Pont
  Pont Notre Dame
  Pont Saint Michel
  Pont au Change
  Pont-Neuf
  Pont des arts
  Pont du Carrousel
  Pont Royal
  Pont de la Concorde
  Pont Alexandre III
  Pont des Invalides
  Pont de l'Alma
  Passerelle Debilly
  Pont d'Iéna
  Pont de Bir-Hakeim
  Pont de Grenelle
  Pont Mirabeau

  liste des images


version à imprimer

Pont d'Iéna

C'est à Napoléon Ier que revient l'initiative de construire un pont situé dans la perspective de l'École militaire. Ce pont devait s'appeler "pont du Champ-de-Mars" ou "pont de l'École militaire", mais l'empereur, après la bataille d'Iéna qu'il remporte le 14 octobre 1806, décide qu'il porterait le nom de cette victoire, par un décret daté de Varsovie en 1807.
Fait extraordinaire pour l'époque, les coûts de construction sont entièrement pris en charge par l'État.

L'ouvrage, qui présente cinq arches de 28m en arc de cercle et quatre piles intermédiaires, n'avance pas très vite puisque, commencé en 1808, il n'est achevé qu'en 1814. Ses tympans sont décorés d'aigles impériales dessinées par François-Frédéric Lemot et sculptées par Jean-François Mouret. A chaque extrémité du pont, sont mises en place, en 1853, quatre sculptures représentant rive droite, un guerrier gaulois par Antoine Préault et un guerrier romain par Louis Daumas; rive gauche, un guerrier arabe par Jean-Jacques Feuchère et un guerrier grec par François Devault.

Dans la deuxième moitié du XIXe siècle se fait progressivement sentir le manque de capacité de l'ouvrage dont la largeur n'excède pas quatorze mètres, trottoirs compris. Avec l'accroissement de trafic lié à l'extension des quartiers du Trocadéro, d'Auteuil et de Passy, la nécessité d'élargir l'ouvrage de façon durable s'impose de plus en plus.

Ce n'est qu'en 1937, avec la perspective de l'exposition universelle qui doit avoir lieu cette année, que les pouvoirs public décident enfin de mettre à exécution ce projet d'autant plus nécessaire que le pont présente un état certain de détérioration. L'élargissement, qui est ramené à trente-cinq mètres, se traduit par la construction de deux éléments du pont en béton placés de part et d'autre du pont existant, reliés à lui par une poutraison métallique.

Des parements de pierre recouvrent le béton des nouveaux tympans sur lequel ont été replacés les aigles de Barye. Les statues, quant à elles, sont reposées suivant les nouveaux alignements. Tel qu'il est actuellement, l'ouvrage est inscrit à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques.


Concepteurs :
Lamende

Dates de construction :
1808-1814
Élargi en 1937

Dimensions :
Longueur totale: 155 m
Largeur utile: 35 m dont une chaussée de 22 m; deux trottoirs de 6,50 m


Description technique :
Pont en maçonnerie à cinq arches de 28 m en arc de cercle. Élargi en 1937 de 19 m à 35 m par établissement en amont et en aval, de deux éléments de pont, semblables au pont primitif, mais constitués par des voûtes en béton armé. Décoration: quatre groupes équestres sculptés en pierre décorent les entrées du pont. Aigles impériales aux retombées des arcs aux piles.

Localisation :
Quai de New-York
Quai Branly
VIIe arrondissement

Source : Mairie de Paris

· Liens · les arbres · European trees · 1600 poèmes · Les passions (récits) · contact ·
Cette page a mis 0.03 s. à s'exécuter - Copyright © 2000-2005